QUESTIONS FRÉQUENTES

Dissipez tous vos doutes concernant la technique VAB : ses avantages, comment elle est réalisée, à qui elle s’adresse, etc.

Qu’est-ce que la biopsie assistée par le vide?

La biopsie assistée par le vide (VAB) est une procédure de biopsie mammaire qui utilise un dispositif spécial consistant en une lame de scalpel insérée dans une aiguille creuse reliée à un système ou à une pompe d’aspiration. En combinant l’aspiration produite par le système d’aspiration avec l’action de la lame de scalpel, la lésion est découpée en plusieurs petits fragments qui sont ensuite aspirés ou retirés de la poitrine.

La biopsie assistée par le vide est-elle une nouvelle procédure?

La biopsie assistée par le vide (VAB) n’est pas une nouvelle procédure. Elle a été utilisée pour la première fois dans le milieu des années 1990, pour la biopsie de microcalcifications intra mammaires. Les microcalcifications sont un des signes mammographiques pouvant traduire un cancer débutant. Elles demeurent une indication importante de VAB ; la biopsie est habituellement effectuée avec un appareil stéréotaxique . La patiente est en position assise ou couchée, sur le flanc ou le ventre.

La VAB intègre deux nouveaux aspects :

  • Elle peut être réalisée sous guidage échographique, plus pratique que la procédure stéréotaxique, car la patiente peut être couchée sur le dos ou légèrement penchée sur le flanc.
  • Nouvelles indications: depuis le début du siècle, de nouvelles indications ont été développées. Elles permettent d’éviter une chirurgie mammaire visant à confirmer un diagnostic posé après une mammographie, une échographie ou un autre type de ponction mammaire, ou encore de retirer certaines lésions non cancéreuses.

Quels sont les avantages de la biopsie assistée par le vide par rapport à la chirurgie?

La biopsie assistée par le vide (VAB) offre de nombreux avantages par rapport à la biopsie chirurgicale conventionnelle.

Premièrement, elle ne nécessite aucune hospitalisation. La VAB est une intervention ambulatoire. La patiente peut rentrer chez elle ensuite.

Deuxièmement, elle est réalisée sous anesthésie locale, donc toutes les complications liées aux anesthésiques généraux sont éliminées et il n’y a pas besoin d’effectuer d’autres tests (radiographie, ECG, analyses sanguines, etc.) ou de consulter un anesthésiste avant l’intervention.

Troisièmement, contrairement aux interventions réalisées en salle d’opération, elle ne nécessite pas de couper la glande mammaire ou de l’exciser. L’aiguille de biopsie est introduite dans une petite incision cutanée, puis la lésion est « extraite » par l’aiguille, si bien que la peau n’a pas besoin d’être coupée ni recousue ensuite.

Quatrièmement, toutes les complications potentielles sont plus rares et légères par rapport aux techniques de chirurgie mammaire invasive.

Dernier point, mais non des moindres, le rétablissement post-intervention est beaucoup plus rapide par rapport à une opération chirurgicale ; les patientes reprennent leurs activités normales le lendemain ou surlendemain.


Quelle est la différence entre la biopsie assistée par le vide et les autres biopsies mammaires utilisant une aiguille?

Les techniques de biopsie mammaire ont considérablement progressé ces dernières décennies. Avant l’apparition des aiguilles de ponction (aspiration à l’aiguille fine ou cytoponction à l’aiguille fine et biopsie au trocart), toutes les lésions suspectes détectées par mammographie ou échographie faisaient l’objet d’une résection chirurgicale en salle d’opération afin de les diagnostiquer. Si les résultats des examens révélaient un cancer, il fallait, généralement, une autre intervention pour achever le traitement.

Heureusement, les interventions à l’aide d’une aiguille de biopsie existent depuis plusieurs années maintenant, ce qui permet de confirmer un diagnostic avant une intervention chirurgicale, voire éviter cette dernière. Néanmoins, ces interventions présentent des limites et, dans certains cas, les échantillons prélevés ou les fragments sont si petits que l’on doit avoir recours à une biopsie chirurgicale pour confirmer le diagnostic.

La biopsie assistée par le vide (VAB) confère l’avantage de prélever plus d’échantillons et de plus grande taille, voire de procéder à l’élimination complète de la lésion. De cette façon, les résultats incertains sont beaucoup moins fréquents, et les biopsies chirurgicales sont rarement nécessaires. En plus, contrairement à ce qu’il se passe avec les autres techniques de biopsie, si une lésion non cancéreuse est complètement enlevée, le traitement peut être considéré dans certains cas comme achevé.


La biopsie assistée par le vide (VAB) est-elle douloureuse?

La VAB n’est pas douloureuse, bien que la tolérance à la douleur soit différente pour chaque individu. L’injection de l’anesthésique peut provoquer une gêne, car la quantité d’anesthésique nécessaire est plus importante que pour les autres types d’incisions, et généralement la lésion doit être encerclée. Une fois que l’anesthésie a commencé à agir, le reste de l’intervention est le plus souvent indolore. Au besoin, une nouvelle injection d’anesthésique peut être effectuée au cours de l’intervention.


La biopsie assistée par le vide (VAB) laisse-t-elle une cicatrice?

Étant donné que la VAB n’est pas une procédure de biopsie ouverte, comme celles généralement pratiquées en salle d’opération, une petite incision de 2 à 3 mm au maximum offre assez d’espace pour introduire l’aiguille. Recoudre n’est pas non plus nécessaire : quelques sutures adhésives en papier sont placées sur l’incision puis retirées après 3 à 4 jours. Puisque la peau n’est ni coupée ni recousue, quelques semaines après l’intervention, la cicatrice ressemble à une tache de rousseur qui finit très souvent par disparaître. Les seules exceptions concernent les patientes enclines aux cicatrices chéloïdes. Chez elles, les cicatrices se verront davantage.


La biopsie assistée par le vide (VAB) convient-elle à tout le monde?

Tout le monde peut être candidat à une VAB, indépendamment de l’âge (des adolescents aux personnes âgées) et du sexe, car même si les femmes sont plus susceptibles de souffrir de lésions de la poitrine nécessitant des biopsies, les hommes le peuvent également.

La VAB présente aussi l’avantage de pouvoir être pratiquée chez des patientes fragiles dont l’état de santé pourrait créer des difficultés dans le cadre d’une approche chirurgicale nécessitant une anesthésie. Ainsi, on limite les risques chez les patientes présentant des troubles pulmonaires ou cardiaques comparativement à un geste chirurgicale classique. Les patients atteints de ces troubles sont considérés comme de bons candidats à une VAB, car elle est réalisée sous anesthésie locale.


Mon médecin m’a recommandé une biopsie mammaire, puis-je éviter la chirurgie?

En règle générale, après une biopsie il existe trois raisons de recommander une chirurgie:

  • Après une aspiration à l’aiguille fine ou une biopsie au trocart, lorsque les résultats ne sont pas clairs ;
  • Pour retirer ou traiter une lésion non cancéreuse.

Dans ces deux cas, la biopsie assistée par le vide (VAB) peut être une alternative à la biopsie chirurgicale, selon le type de lésion. Chaque cas doit être évalué par le médecin recommandant une biopsie et par un radiologue spécialiste en imagerie mammaire. Ensemble, ils peuvent décider si une biopsie chirurgicale peut être évitée et confirmer le diagnostic d’une lésion non cancéreuse ou la retirer en effectuant une VAB ambulatoire.


Y a-t-il une limite à la taille de la lésion qui peut être retirée?

La taille maximale d’une lésion pouvant être retirée en toute sécurité dépend de l’expérience de votre médecin et plus encore de la taille des seins. Il est important que l’épaisseur de sein en position allongée soit suffisante pour permettre le geste. La position de la lésion dans le sein trop superficielle ou trop profonde est prise en compte pour ne risquer aucune complication esthétique. 


Quelle est la durée de l’intervention?

La biopsie par aspiration et l’exérèse par aspiration d’une lésion sont des interventions relativement courtes. Une biopsie typique dure 20 à 30 minutes environ. Pour l’exérèse d’une lésion, en règle générale, un peu moins de 10 minutes sont nécessaires pour une lésion centimétrique. Étant donné qu’une lésion jusqu’à 5 cm peut être retirée en toute sécurité, un retrait assisté par le vide durera environ 60 minutes.


À quoi puis-je m’attendre après l’intervention?

Vous pouvez ressentir une légère sensation de contusion après l’intervention. Elle persistera pendant 2 à 3 jours, après quoi vous pouvez reprendre sans crainte toutes vos activités normales. 

Il est possible que des ecchymoses assez importantes soient visibles sur le sein. Rassurez-vous, ceci est normal. La résorption complète sera cependant longue, jusqu’à 8 semaines.


Dans quels cas la biopsie assistée par le vide (BAV) ou l’excision assistée par le vide (EAV) sont-elles déconseillées?

La BAV et l’EAV sont des techniques qui peuvent être utilisées dans la plupart des cas où une procédure chirurgicale est nécessaire pour effectuer la biopsie d’une lésion suspecte (BAV) ou l’excision d’une lésion bénigne. Cependant, dans certains cas, ces techniques ne sont pas les plus appropriées, et notamment :
  1. Pour les grands nodules bénins, de plus de quatre ou cinq centimètres de diamètre, ou les nodules de consistance dure. La BAV ou l’EAV ne sont pas indiquées, car elles ne permettront probablement pas de retirer complètement les nodules.
  2. Dans le cas de grands vaisseaux sanguins entourant la lésion. Ils augmentent en effet la probabilité d’hémorragie en cas de perforation lors de la procédure.
  3. Pour les lésions proches de la peau, en profondeur dans le tissu ou sous le mamelon. L’exécution de ces biopsies peut en effet s’avérer extrêmement complexe. En fonction des circonstances, la BAV ou l’EAV peuvent être réalisées par des spécialistes chevronnés.
  4. Pour l’excision de petites tumeurs dans les vaisseaux (papillome) qui se développent à l’intérieur du mamelon. La chirurgie est plus adaptée pour traiter ces cas, puisqu’il existe une forte probabilité d’endommager le mamelon.
Bien que l’EAV soit de plus en plus utilisée pour traiter certains cas spécifiques de cancer du sein, cette technique n'est pas encore reconnue comme alternative valide à la chirurgie dans les cancers diagnostiqués. Avant d’envisager la BAV ou l’EAV pour un patient, il est conseillé d’en discuter avec un groupe pluridisciplinaire spécialisé dans le cancer du sein composé de tous les spécialistes impliqués dans le diagnostic et le traitement du patient. Le patient doit être clairement informé des avantages et des inconvénients des différentes approches pour son cas particulier. Une décision consensuelle prise par le groupe pluridisciplinaire est également requise dans les cas où le bien-fondé de la BAV ou de l’EAV peut être débattu. Les patients susceptibles d’être réticents à collaborer pendant la procédure ; ceux qui ne sont pas capables de rester immobiles (en particulier si la procédure est guidée par stéréotaxie ou IRM) ; ou ceux qui souffrent d’une grave anxiété, ne sont généralement pas de bons candidats pour la BAV/l’EAV. Ces patients doivent être évalués individuellement afin de déterminer la meilleure ligne de conduite à adopter et une sédation peut être envisagée afin de pouvoir exécuter la procédure.

Découvrez comment est réalisée la biopsie assistée par le vide

Guidé par ultrasons

Guidé par stéréotaxie

Guidé avec résonance

Plus d’informations

La biopsie assistée par le vide, une alternative à la chirurgie mammaire


TÉLÉCHARGEZ NOTRE BROCHURE